Jukebox Champions, Le Bataclan

By 6 avril 2014Electro
Ma note sur ce concert

« Mario et Luigi, vêtus de leurs fidèles survets aux trois bandes ». Dit ainsi, ça fait kitsch, années 80, et on imagine déjà la musique 8 bits des jeux de Gameboy, la première du nom… Il y a bien des points communs entre les Jukebox Champions et les héros console : deux gars qui s’entraident, des rois de la bricole, qui jouent de la zic avec les outils les plus improbables, ces fameux MPC, mais surtout un public qui retombe en enfance, rêveur, admiratif devant un show électrique, visuel et sonore.
En arrivant, on craint l’énième set insipide de DJs ; et on ressort de là admiratifs devant cette belle perf, judicieusement ornée des interventions de multiples guests qui redoublent de talent : Mattic, Astrid Engberg, ASM, Emilie Chick et même Jean-Jacques Milteau.
Blanka (la Fine Equipe) et Fade (ASM) rivalisent d’ingéniosité pour changer de rythme et chauffer la salle. Ca passe vite, très vite ; nos deux rois de la bricole ont manifestement trouvé le bon mode d’emploi et on attend impatiemment de les revoir sur scène avec évidemment quelques apparitions à venir sur les festivals de cet été.

La partition de Benoît :