Nasser, Le Plan

By 14 février 2014Electro
Ma note sur ce concert

Chez Un Disque Un Jour, on est toujours contents quand les gars du sud rendent visite à ceux de’ch’nord. C’est vrai, quand Mr Blonde monte à Paris, je suis toujours heureux de boire une bière avec lui. S’il est en plus accompagné d’une partie de l’équipe, c’est encore mieux. D’ailleurs, ça serait bien qu’on se fasse un classico, une rencontre au sommet, une sorte de PSG OM, un match de photographes, un fight de vidéastes, non ?
Bref, je m’égare là. Chez Un Disque Un Jour donc, et notamment pour nous les « parisiens » (têtes de chiens), on aime voir des sudistes. Alors quand le Plan nous propose une soirée du sud, limite tropicale, on signe. Griefjoy et Nasser le même soir, c’est la fête. Car avec Nasser, ça fleure bon l’accent marseillais, ça sent le pastis, la pétanque, l’électro, la techno, le punk un peu. Il faisait chaud ce soir-là au Plan, nécessairement. Le sud, le « body shake », la perte de calories sur une musique qui t’interdit de rester statique. La soirée était bonne, on se serait crus en été, un peu, très rapidement certes, avant de retrouver les pare-brises givrés de nos voitures, mais dans ces chaudes soirées où l’on aime se retrouver entre amis.
Nasser, on les avait déjà immortalisés en vidéo, les revoilà en photos. Vive l’été !